Qui sommes-nous ?

Hyperthermie

Administrateur

Dr. med. Dieter Hartung

Le Dr.med. Dieter Hartung et son équipe se consacrent principalement au traitement du cancer.

Ainsi, dans notre Centre de Traitement du Cancer par l’Hyperthermie, les traitements médicaux conventionnels tels que le rayonnement, la chimiothérapie ou la chirurgie sont complétés par différentes thérapies alternatives dont l’efficacité est reconnue.

Les Thérapies

Pour assurer un traitement efficace du cancer, nous combinons dans notre centre, le traitement par l’hyperthermie avec d’autres méthodes intégratives. Cependant, nous recommandons systématiquement le recours à l’hyperthermie dans le traitement de tous les types de cancer.


Les options de traitement

Traitement du cancer par hyperthermie

Les traitements alternatifs du cancer

Dans notre centre de traitement du cancer par l'hyperthermie, nous proposons également, en plus de l'hyperthermie, différentes thérapies alternatives contre le cancer. Il s’agit notamment de:

  • Le traitement par les perfusions de vitamin B17
  • l´oxygénotherapie
  • Le traitement à base de gui
  • Le traitement par les perfusions à la Vitamine C
  • Le traitement du cancer par les enzymes
  • La désintoxication

Avec ces différentes méthodes, nous assurons le traitement des formes suivantes de cancers

  • Le cancer du foie
  • Les métastases hépatiques
  • Le cancer du sein
  • Le cancer colorectal (ou cancer du côlon)
  • Le cancer du poumon
  • Les métastases pulmonaires
  • Le cancer du panréas
  • Le cancer de la prostate
  • Le cancer du rein
  • Les tumeurs cérébrales
  • Le cancer de l´ovaire
  • Le cancer du col de l´utérus
  • Le cancer des os
  • Le cancer de la vessie

Coordonnées

Krebsbehandlung mit Hyperthermie

Centre de traitement du cancer par
l´Hyperthermie

Hauptstr. 122
77694 Kehl / Strasbourg
Allemagne

Tel.: +49 (0) 78 51 - 8 89 58 29

Email.: dieter.hartung@online.de




E-Mail-Contact

 

Le traitement du cancer du col (carcinome cervical) par les méthodes alternatives de traitement du cancer

Comment se déroule le traitement du cancer du col de l'uterus chez nous

Les patients qui présentent un cancer du col de l'uterus viennent pour un premier traitement pour une semaine (du lundi au vendredi) dans notre centre anticancéreux à Kehl, il s’agit d’un traitement ambulatoire.

Le premier jour, le docteur Hartung créé pour chaque patient un plan de traitement individuel et commence le premier traitement anticancéreux.

Les traitements anticancéreux, les plus importants qui sont instaurés pour combattre le cancer du col de l'uterus, sont :

  1. Vitamine B 17 : traitement par perfusion
  2. Vitamine C : traitement par perfusion
  3. Hyperthermie locale (thermothérapie avec Oncotherm EHY2000)

Dans le cas des formes avancées du cancer du col de l'uterus, des cures supplémentaires d‘extraits cellulaires (injection avec des extraits cellulaires) sont hautement recommandées, et nous les faisons dans notre centre.

Les méthodes de traitement citées ci-dessus sont prévues individuellement pour chaque patient et selon la maladie cancéreuse ; d‘autre part, ces traitements sont combinés entre eux.

Quelle est la durée d‘un traitement contre le cancer du col de l'uterus?

En fonction de chaque forme de traitement anticancéreux, les périodes de traitement durent de une à trois heures par jour. Notre personnel formé à cet égard, surveille le traitement anticancéreux et est à tout moment disponible pour des questions, des préoccupations, et de l‘anxiété, voire de l‘angoisse.

Nos méthodes de traitement contre le cancer du col de l'uterus sont détendues et très bien tolérées. Ces traitements peuvent être combinés avec toutes les autres thérapies anticancéreuses classiques (chirurgie, irradiation, chimiothérapie).

En cas de réponse thérapeutique à notre traitement anticancéreux, celui-ci peut être répété toutes les quatre à huit semaines.

Les traitements contre le cancer du col de l'uterus sont calculés en fonction de la grille tarifaire pour les médecins.

Où puis-je séjourner pendant le traitement anticancéreux ?

Afin de vous éviter tout stress inutile  pendant le traitement anticancéreux, nous vous recommandons de passer la nuit dans un appartement ou dans un hôtel à Kehl ou à Strasbourg.

Le cancer du col est également appelé cancer du col utérin. Il se manifeste par des modifications brutales des cellules  (apparition de cellules cancéreuses) dans la zone de l'utérus (du col de l'utérus plus précisément). Des contrôles réguliers permettent de détecter cette affection à un stade précoce.

Le cancer du col est souvent causé par une infection de longue durée au virus du papillome humain (VPH). Ces virus sont transmis par des rapports sexuels non protégés. Aux stades avancés de la maladie, une chirurgie majeure, la radiothérapie ou la chimiothérapie sont souvent inévitables. Dans ces cas surtout, les traitements naturopathiques (hyperthermie, traitement par perfusion de vitamines B 17, traitements par perfusion à dose élevée de vitamine C, thérapie par le gui) sont utiles et efficaces. Employés en association avec des traitements médicaux conventionnels, ces thérapies peuvent améliorer la qualité de vie des patients et augmenter leur espérance de vie.

Le cancer du col (cancer cervical) peut causer un peu de gêne dans les premiers stades. Avec la progression de la maladie cela peut provoquer d’importants saignements, des douleurs lors de la miction, de légers saignements après les rapports sexuels et des douleurs dans le bas de l’abdomen. La cause de ces symptômes peut être déterminée médicalement.

Souvent, le cancer du col de l'utérus (cancer du col) est identifié à l’occasion d’un dépistage. En cas de soupçon d’un cancer du col utérin, le médecin procède à un frottis (test de Pap) et analyse des échantillons de tissus. À un stade précoce du cancer du col, une petite chirurgie (conisation) peut suffire à guérir le patient.

Afin d'obtenir des informations précises sur l'étendue de la tumeur, d'autres examens tels que l'échographie, la tomodensitométrie, l’imagerie par résonance magnétique, les examens radiologiques des poumons et des tests sanguins spéciaux doivent être effectués. Une infection par le VPH devrait être traitée au même titre.

Dans le cas où le cancer du col est évolué et si des métastases se sont déjà formées, la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent être nécessaires.

De même, les traitements naturopathiques (hyperthermie, traitement par perfusion de vitamine B17, les traitements par perfusion à dose élevée de vitamine C et la thérapie par le gui) peuvent aider à un stade avancé de la maladie.

Le traitement par infusion de vitamine B 17 a pour but de tuer les cellules cancéreuses. Cette méthode de traitement est, au même titre que le traitement par perfusion de vitamine C, très approprié pour le traitement d’un carcinome métastatique. Les deux traitements vitaminiques sont effectués par voie intraveineuse.

En effet, le taux de vitamine C présent chez les malades du cancer est souvent très bas dans l’organisme. En conséquence, le système immunitaire est affaibli. La vitamine C permet donc de renforcer le système immunitaire dans le cadre du traitement du cancer.

Une autre excellente méthode de traitement du cancer est le traitement par la fièvre. Ce traitement fait recours à des dispositifs particuliers ( Oncothermia EHY 2000) pour chauffer la tumeur ou les métastases entre 42°C et 44°C. Ce traitement est très bien toléré par les patients, mais doit être absolument être effectué sous surveillance médicale. Grâce à la fièvre produite artificiellement dans la tumeur, les cellules cancéreuses sont endommagées et le système immunitaire est activé.

Le gui est utilisé dans de nombreuses formes de cancer et ses effets positifs sont reconnus dans le traitement du cancer cervical. De plus, le traitement de gui active le système immunitaire. De plus, après une chirurgie du cancer, la thérapie par le gui peut prévenir les rechutes.

Tous ces traitements naturopathiques contre le cancer peuvent être utilisés en combinaison d’autres méthodes. Ils doivent toujours être réalisés par un médecin expérimenté, avec un plan de traitement individuel.